Améliorer la germination des semences et la croissance des plantes grâce aux CEM

La germination des semences de plantes est généralement affectée par la température ambiante, l'humidité, le pH du sol, les conditions d'éclairage et la qualité des semences. Habituellement, seul un certain pourcentage de semences germent avec succès et se développent en plantules. Il est moins connu que des champs électromagnétiques oscillants (CEM) spécifiques affectent également le taux de germination et la croissance des semis et leur développement ultérieur en plantes adultes. Les effets des champs électromagnétiques sur la germination des semences, le développement des semis et la croissance ultérieure des plantes peuvent être bénéfiques ou néfastes, selon la nature des CEM et la manière dont ils sont appliqués.

Il y a quelques années, nous avons fait une série d'expériences simples pour déterminer comment les champs électromagnétiques affectent les processus biologiques des semences et des plantes. Nous avons réussi à augmenter et à diminuer le pourcentage de semences qui ont germé et se sont développées avec succès en plantules. Nous avons également déterminé que le taux de croissance des semis peut être affecté par les CEM ainsi que leur développement et leur croissance conséquents en plantes adultes sans perte de leur santé et de leur qualité. Bien sûr, cette approche a certaines limites car les plantes peuvent être surstimulées, ce qui conduit à leur "épuisement". Cependant, si des procédures appropriées sont observées, les résultats obtenus peuvent être étonnamment bénéfiques. En fait, nous avons trouvé pas moins de six méthodes différentes pour accélérer la croissance des plantes et augmenter leur qualité. Les explications des mécanismes biologiques par lesquels les CEM affectent les plantes dépassent le cadre de cet article. Nous pensons que des photos de l'expérience illustreront au mieux le succès de nos recherches.

Résultats expérimentaux

Expérience de germination des semences

Dans cette expérience particulière, nous avons préparé le même nombre de graines de poivron à partir du même lot de fournisseurs. Nous avons utilisé la même terre dans tous les conteneurs. Aucun engrais n'a été utilisé, bien qu'il aurait été bénéfique d'ajouter grossièrement zéolithe micronisée et activée. Les conteneurs ont été marqués avec les lettres A, B, C et D. Les conteneurs marqués avec la lettre C ont été traités avec une méthode d'amélioration de la germination et de la croissance en utilisant une "antenne" de forme géométrique spécialement conçue. Ces antennes de forme géométrique sont utilisées pour modeler les champs électromagnétiques environnementaux d'une manière qui soit bénéfique pour les systèmes biologiques vivants. Les conteneurs marqués de la lettre A ont été traités avec des champs électromagnétiques faiblement oscillants et activement induits qui ont été appliqués en utilisant les antennes de forme géométrique spéciale. Les conteneurs marqués des lettres B et D étaient des échantillons de contrôle. Tous les conteneurs ont été placés en hachures croisées afin de minimiser les effets locaux des conditions d'éclairage ambiant. Nous pouvons conclure que les méthodes utilisées sont capables d'améliorer le taux de germination des graines et le taux de croissance des semis. Des versions modifiées des mêmes méthodes ont donné des résultats similaires en ce qui concerne le taux de croissance des plantes. Les mêmes effets ont été observés avec les plants de tomates et les plantes décoratives.

Expérience de croissance des plantes

Nous étions curieux de connaître l'influence de divers champs électromagnétiques sur le métabolisme des plantes cultivées. Comme les plantes cultivées sont généralement situées dans l'environnement extérieur, nous avons envisagé de modifier la technologie utilisée dans nos expériences d'intérieur. Cependant, l'équipement nécessaire pour l'expérience en extérieur devait être plus résistant aux influences de l'environnement et consommer moins d'énergie. Enfin, nous avons utilisé des méthodes entièrement différentes de celles utilisées dans nos expériences en intérieur. Dans cette expérience particulière, nous avons traité un figuier pour vérifier la viabilité de notre approche.

Dans ce cas, le figuier était situé dans l'ombre profonde des bâtiments environnants pendant la majeure partie de la journée, de sorte qu'il recevait peu de lumière du soleil. L'emplacement se trouve dans la zone géographique de climat continental, avec un taux d'humidité élevé et des températures locales qui sont de 3 à 5°C inférieures aux températures moyennes de cette région. Les conditions microclimatiques locales en hiver sont préjudiciables aux figuiers, avec des températures pouvant atteindre -10°C.

Le petit figuier planté dans un tel environnement présentait un faible taux de croissance et produisait une seule récolte de figues par an. Les fruits de la figue ne devenaient pas mûrs et étaient immangeables. Pendant un an, le figuier a été traité par nos méthodes de façon intermittente et a montré un taux de croissance comparable à celui des figuiers qui poussent dans les conditions favorables du climat méditerranéen. L'année suivante, nous avons modifié nos techniques et le figuier a été traité en continu par un système automatisé. Au cours de cet été, le figuier a produit deux récoltes qui étaient entièrement mûres et comestibles. Un fait intéressant est que la dernière récolte a été produite fin octobre et début novembre. Les arbres environnants se préparaient déjà à l'hiver ; leurs feuilles ont perdu la majeure partie de leur chlorophylle et ont commencé à tomber au sol. Les feuilles des figuiers traités contenaient encore la majeure partie de leur chlorophylle et les fruits des figues étaient mûrs et comestibles. Pendant l'hiver, le figuier n'était traité d'aucune façon pour lui permettre de récupérer. Au printemps, il commençait généralement ses processus métaboliques et conservait son rythme de croissance lent. L'année suivante, nous ne l'avons traité d'aucune manière et sa récolte n'était à nouveau pas entièrement mûre et était immangeable. Une autre année s'est écoulée, et nous avons recommencé nos traitements auxquels le figuier a de nouveau répondu avec un taux de croissance accru et a produit deux récoltes entièrement mûres et comestibles. Nous en avons conclu qu'il est tout à fait possible d'améliorer la croissance des plantes et la production des cultures dans l'environnement extérieur en utilisant une technologie appropriée.

Conclusion

Jusqu'à présent, nous avons expérimenté au moins six méthodes différentes de germination des semences et d'amélioration de la croissance des plantes. Les résultats obtenus nous amènent à la conclusion qu'il est possible d'améliorer la germination des semences et la croissance des plantes par des moyens technologiques. Nous avons également conclu qu'il est possible de combiner différentes technologies pour appliquer ces méthodes à la fois à la croissance des plantes en intérieur et en extérieur. Nous trouvons particulièrement intéressant que lorsque les techniques appropriées sont utilisées, les plantes sont capables de produire des cultures de haute qualité dans des conditions environnementales défavorables. Dans nos expériences, nous n'avons pas utilisé de zéolithe micronisée et activée, ce qui devrait renforcer encore les effets observés. Sur la base des résultats de nos expériences, nous concluons que l'utilisation de moyens technologiques pour améliorer le métabolisme des semences et des plantes a un grand potentiel pour augmenter les rendements des cultures dans la production alimentaire commerciale. Une autre application intéressante est l'utilisation de l'antenne géométrique spécialement conçue pour le jardinage et la croissance à petite échelle de plantes décoratives.

Laissez un commentaire

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. Apprenez comment les données de vos commentaires sont traitées.